Accueil >> Blog >> Photographes partenaires >> A la découverte de Maxime Rocher, Photographe - Domazan Gard

cliquez sur les images pour les agrandir

 

A la découverte de Maxime Rocher, Photographe - Domazan Gard

Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Maxime Rocher, j’ai 24 ans. Je sors d’un IUT dans le multimédia et l’internet, et aujourd’hui en plus de mon métier (concepteur et désigner lumière) j’ai ouvert mon Studio photo à proximité d’Avignon.

Depuis quand pratiques tu la photo et comment t’es venu le virus ?

La photo m’est venue il y a seulement 2 ans, totalement par hasard à un tournant de ma vie ou j’avais vraiment besoin de sortir et de rencontrer du monde. Je me suis donc inscrit chez WeeMove avec un Canon 1100D et un flash externe. Tout de suite la photo m’a complètement passionné, et m’a apporté tout ce dont j’avais besoin. J’ai progressé dans cet univers événementiel tout en faisant quelques shooting à coté mais pendant un an je n’ai guère approfondi le coté shooting particulier. Je me suis contenté d’aller de boite en boite, de concert en concert. En Juillet dernier j’ai véritablement commencé à shooter diverses personnes et c’est là que j’ai vraiment attrapé le virus. Au fil du temps et des rencontres j’ai pu vraiment m’épanouir dans ce milieu et j’ai décidé d’avancer et de renouveler mon matériel pour passer à l’étape supérieur.

Point de vue matériel, parmi tout ce que tu utilises, en boitier et/ou objectif, as-tu une préférence ?

Alors en ce qui concerne le matériel je suis assez compliqué… Dernièrement j’avais un 7D Mk II avec un 50mm f/1.8 dont j’étais satisfait, mais me limitait un peu dans mes « délires » artistiques ou j’ai envie d’avoir une précision et une qualité d’image poussée. J’ai donc décidé d’acquérir le Sony A7R2 avec un 90mm f/2.8 macro. Le bonheur total depuis cette acquisition. Je retrouve exactement ce que je veux en un temps record. Tout est très simple, une foi pris en main. La qualité est parfaite et j’ai trouvé la précision dont j’avais besoin pour mes idées parfois loufoque (eau, farine, feu, …). Je ne suis pas non plus contre les Nikon j’ai d’ailleurs très longtemps hésité avec le D810 que j’apprécie beaucoup mais malheureusement déjà 2 boîtiers c’est bien.

Quel est ton ou tes domaines de prédilections en photo ?

Je ne dirais pas que j’ai un domaine de prédilection, j’aime les défis et les idées parfois décalées et délirantes. Je n’aime pas me reposer dans quelques choses et ne faire que ça, je n’aime pas non plus les photos catalogue type fond blanc à la chaîne. Ce qui m’intéresse c’est vraiment de réfléchir à une conception, à une lumière, à une ambiance unique quel que soit le thème ou le modèle. Il est vrai que je me plais énormément en studio, à pouvoir travailler et façonner la lumière comme je le vois dans ma tête. Mais j'aime aussi beaucoup les shooting à l’extérieur. Les défis et les contraintes ne sont pas du tout les mêmes et c’est ce que j’aime.

Si vraiment je devais choisir je dirais que mon domaine c’est le Studio Artistique.

As-tu des domaines qui t’attirent mais que tu n’as pas encore essayés ?

Il y a tellement de domaines que la question est vaste. C’est sûr que je n’ai pas tout essayé et que j’en suis loin. L’animalier, le paysage, l’architecture, et bien d’autres choses. Tout m’attire, mais il faut avoir beaucoup de temps pour tout faire. L’animalier ce serait un domaine qui m’attirerait beaucoup. Nous avons d’ailleurs eu un shooting pour une marque de vêtement pour cavaliers « Flags and Cups » ou nous avons eu la chance de déplacer le Studio pour shooter un cheval et les tenus.

Le nu également est un domaine que nous avons très peu développé afin de limiter les possibles critiques. Nous avons fait quelques tests qui se sont révélés assez surprenant alors pourquoi pas continuer d’approfondir ? À suivre.

As-tu des artistes que tu aimes particulièrement et Quelles sont les influences qui t’inspires si tu en as ?

Alors question un peu compliqué. Oui il y en a, on a tous des inspirations qui viennent d’artistes qu’on apprécie.

Pour ma part je dirai Ceril Aubert, qui est un artiste que j’apprécie tant humainement que professionnellement. Ses tableaux de nu parfaitement orchestré avec une retouche sublime qui mettent toujours les modèles en valeur. Jamais un cliché vulgaire et pourtant dans le nu en tant que photographe, on marche sur une ligne très fine qui peut être très rapidement franchi. Avec lui jamais. Toujours une très belle mise en scène et une gestion de la lumière à couper le souffle.

Ensuite pour en citer un deuxième je dirais Olivier Douard, photographe du coté de Troyes. Lui aussi en plus d’être quelqu’un de très simple et très agréable, c’est un passionné qui me surprend sans cesse avec des clichés de mariage qui me font rêver. Mais pas seulement. Ses photos d’architecture, de couple, de modèles sont également une source d’inspiration pour moi. D’ailleurs c’est une de ses photos qui a inspiré un de mes thèmes.

Peux-tu nous expliquer rapidement ton cheminement pour prendre une photo ? Tes thèmes sont-ils instinctifs ou alors longuement réfléchis à l’avance ?

Tout dépend. Au Studio on a proposé des thèmes artistiques pour faire découvrir à tout le monde ce côté de la photographie. On a donc pris des thèmes assez vaste (les saisons, la nature, … ) que l’on a décliné sous plusieurs formes artistiques avec maquillage, accessoires, décors, … Donc le thème on le connaît à l’avance et avec notre maquilleuse on prépare comme une charte graphique ( couleurs, ambiances, …) mais à vrai dire c’est sur le moment que l’inspiration vient le plus. Il peut m’arriver d’aller faire un tour dans la zone autour du studio pendant le Make up parfois très long, et revenir avec des accessoires ou décors trouvés sur le chemin (vieille fenêtre à l’abandon, tabouret, écorce d’arbres, rideaux, …..) et c’est là que dans ma tête tout se précise. Je visualise ce que je veux et je le mets en place comme je le vois, la lumière, les décors, la modèle. Je ne pense pas à la modèle uniquement, je veux vraiment créer un univers. Mon univers comme je le ressens.

Il y a donc une part de préparation surtout pour le make up et la coiffure, mais ce qui fait réellement le charme de nos photos c’est l’improvisation sur le moment avec l’inspiration qui nous vient au fil de la journée. Comme avec Flo Nguyen ou au dernier moment nous avons installé une balançoire fabriquée avec des cordes sur place au moment du shooting.

Pour les thèmes plus classiques par contre il est vrai que je visualise bien avant les clichés que je veux. Et en arrivant je sais déjà la lumière et le travail que je veux faire en essayant de toujours varier.

Passes-tu beaucoup de temps sur une photo ?

La réponse officielle : oui énormément !

Mais pour être honnête non… En général je dois passer 15 à 20 min maximum sur la retouche d’une photo. Certains me diront que c’est mal, d’autres que c’est beaucoup. Ca dépend des goûts et des couleurs. Mais je sais déjà ce que je veux rendre sur ma photo, et je me force à ce que dès la prise de vue la photo ressemble un maximum au rendu final que je veux. Alors oui je retouche la peau, les impuretés, et les petits défauts des accessoires, et les couleurs. Oulah !!! ça fait beaucoup de choses en fait. Non pour être sérieux j’arrive à ne pas dépasser les 20 min sur un cliché, sauf cas exceptionnel ou vraiment j’ai envie de faire une retouche plus poussée.

Dans ton domaine photo de prédilection, as-tu des astuces ou des conseils à nous donner pour éviter certains pièges ?

Alors un conseil, je dirais : la fumée c’est la vie ! Et un piège à éviter… pas trop de fumée !

Sincèrement je n’ai pas vraiment de conseil à donner, chaque photographe est différent, chaque œil l’est aussi. Ce que je peux dire c’est de ne jamais se reposer sur ses acquis et de constamment essayer d’évoluer. À l’heure actuelle nous ne sommes pas limiter par les boîtiers, ou les flashs, mais surtout par l’imagination et la volonté, alors laissez-vous déborder ! Le piège justement c’est de se renfermer dans ces acquis en pensant que le Studio c’est 4 murs et qu’entre 4 murs on ne fait pas grand-chose. Mais si bien au contraire !

Si j’ai oublié une question ou que tu souhaites nous donner une information importante, c’est maintenant.

Juste rappeler qu’il y a une journée organisée le 25 Septembre dans nos locaux grâce à Digimage, on en est très fier donc venez nombreux

Magasin de vente appareil photo Nikon VauclusePrix pour un objectif Sony grand angle AvignonFournisseur en matériel photo professionnel Canon lyonRevendeur appareil photo Nikon Aix en ProvenceVente appareil photo reflex canon vaucluseSite appareil photo compact expert Canon St-Brieuc

Boutique en ligne